Bannière du site

Un livre se ferme, mais une nouvelle histoire commence

Après près d’un demi siècle au même endroit (Paliseul), le camp de Limal se voit obligé de déménager. En effet, n’étant que locataire du terrain, nous subissons de manière assez brutale, le désir des propriétaires de reprendre possession de leur terrain et de ne pas renouveler le bail qui nous lie à eux.

Certes, la nouvelle nous a énormément peinés car nous laissons à Paliseul des décennies de souvenirs joyeux et des amis que nous nous sommes faits sur place. Mais loin de nous laisser abattre, nous avons tout mis en œuvre afin de pouvoir dès cet été organiser des camps pour vos enfants.

Voici donc venu l’ère du camp de Limal 2.0. Il se tiendra au cœur d’une réserve naturelle gérée par la Ligue Royale Belge pour la protection des oiseaux, à Somme-Leuze.

Suite à certaines contraintes, nous sommes obligés de changer notre organisation. De fait, cette année, nous ne pourrons pas organiser trois camps, mais seulement deux : un camp ado du 9 au 18 juillet et un camp enfant du 1 au 10 août. Le départ et le retour se feront en autocar, au départ de l’église de Limal, ce qui permet d’avoir un premier et un dernier jour de camp plein.

Et nous ne nous arrêtons pas la, nous travaillons déjà sur la version camp 2.1. pour l’été 2019, version pour laquelle nous espérons pouvoir déjà revenir à une version à 3 camps !

N’hésitez pas à télécharger les documents d’inscription, et si vous avez des questions, nous y répondrons avec plaisir par mail ou via le Facebook du camp. Vous pouvez également venir nous rencontrer lors du traditionnel souper organisé à Limal ce 24 mars !

Logo de l'A.S.B.L. Camp de Vacances des Enfants de Limal

Il est difficile de recenser le nombre d’enfants, qui depuis 1953, ont bénéficié du travail mené par ceux et celles qui animent l’A.S.B.L. Camp de Vacances des Enfants de Limal. Ce qui est sûr, c’est que plusieurs générations d’enfants s’y sont succédées avec autant de plaisir partagé.

Quand une action bénévole locale conduit à une telle réussite, ce n’est jamais le fruit du hasard. C’est toujours le fruit d’une solidarité qui n’est possible qu’avec un minimum d’amour de l’autre, sans calcul, sans arrière pensée. C’est le fruit de l’enthousiasme, de la certitude de jouer un rôle qui peut sembler modeste mais qui n’en reste pas moins nécessaire.

En ces temps où les valeurs de respect de l’enfance sont réaffirmées, nous trouvons de nouvelles motivations dans notre travail.

Et puis souvenons-nous de toutes celles et ceux qui ont œuvré et qui nous ont quitté. Si aujourd’hui encore le camp continue, c’est parce que nous voulons perpétuer leur œuvre commencée l’été 1952 sur la place de Limal. Nous ne pourrons jamais leur dire notre gratitude.

Retour en haut de la page

Bouton pour rejoindre la page Facebook de CVEL

Copyright © 2008-2018
Lucas Moors